Pourquoi faire une prépa Internat dès la 4ème année de Médecine ?

Par l’Equipe de Conférence Hermès, Janvier 2020 – Mise à jour, Septembre 2020

La Réforme ECNi, mise en vigueur en septembre 2021 suite à son report officiel en juillet 2020, impose aux étudiants plus de rigueur durant leurs années d’étude de Médecine et ce dès la 4ème année !

En effet, la procédure de Matching en fin de 6ème année (notes à l’EDN + notes aux ECOS + Dossier) prévoit deux niveaux de sélection des étudiants néointernes dans le choix de leur spécialité + ville ! Le premier niveau se fera sur la base des notes que l’étudiant aura obtenues dans la(les) spécialité(s) choisie(s) pour l’internat, notes obtenues à la fois à l’EDN (en septembre de la 6ème année) et aux ECOS (en avril de la 6ème année) ; le second niveau qui différenciera les étudiants retenus par chaque hôpital par conséquent, se fera sur la base de leur dossier Etudiant !

Autrement dit, une fois les « meilleurs classés » sélectionnés – par la note obtenues aux examens traitant la spécialité vers laquelle ils veulent s’orienter –, il faudra bien les « classer » et les choisir selon le nombre de places disponibles ! Pour cela, les PUPH et CC établissant le classement des « meilleurs étudiants » ayant postulé, devront analyser les candidatures au cas par cas, c’est à dire en se basant sur le dossier des étudiants présélectionnés !

Seront donc notamment privilégiés et retenus les étudiants ayant toujours obtenu de bonnes notes aux examens semestriels de leur faculté depuis la 4ème année, les stages et les appréciations conséquentes, le domaine associatif, etc..

Suivre les Conférences Hermès dès la 4ème année, c’est donc s’assurer un soutien académique de la 4ème année jusqu’à l’internat et ainsi choisir sa future spécialité en confiance !

Notre objectif n’est pas seulement d’accompagner les étudiants dans la réussite de leur ECNi, mais surtout de pouvoir les guider vers leur avenir de médecin en les conseillant dans le choix de leur affectation future !

Découvrez les témoignages de nos anciens étudiants en cliquant ici !

A lire également : Les Pièges de la Réforme (1) et les Pièges de la Réforme (2)

Réforme ECNi 2023 (R2C)

RÉFORME REPORTÉE À SEPTEMBRE 2021 : Étudiants concernés DFGSM3 2020-2021

LA RÉFORME DES ECNi : vers l’EDN 2023

Forte de ses nombreuses années d’expérience et de suivi des étudiants année après année, Conférence Hermès propose aux étudiants réformés (admis en 4ème année en septembre 2021) un accompagnement sur mesure s’adaptant aux nouvelles modalités d’accès à l’Internat !

La nouvelle réforme du 2ème cycle des études de médecine prévoit une amélioration de la professionnalisation des étudiants en considérant désormais l’intégralité du parcours de l’étudiant (notes académiques, choix de stages depuis la fin de licence, profil, etc.) dans son choix d’affectation en fin de 6ème année.

Mise en vigueur en 2021 pour un nouvel ECNi 2023 (EDN), cette Réforme concernera tous les étudiants inscrits en 4ème année durant l’année universitaires 2021-2022 et suivantes.

C’est donc dès la fin du premier cycle (DFGSM3 / licence) que les étudiants devront renforcer leurs acquis, leurs connaissances et leurs compétences médicales !

Pour cela, toutes les facultés de France devront adapter leur programme dès le début du 2ème cycle afin de favoriser l’impact du parcours général des étudiants durant toutes leurs années d’étude dans le choix de leur affectation en internat.

Conférence Hermès s’engage à accompagner les étudiants tout au long de leur 2nd cycle pour faciliter leur passage de l’externat à l’internat !

Une préparation optimale se concentre sur :

En 4ème année :

Préparation anticipée à l’EDN : Conférences en présentiel, en Vidéo Live et en ligne toute l’année ; Méthodologie aux dossiers progressifs, aux questions isolées et à l’épreuve de LCA en s’appuyant sur les nouvelles modalités de l’Examen (Zones à pointer, QROC, KFP…)

Révisions et approfondissent des matières fondamentales de médecine : Cardiologie – Vasculaire, Endocrinologie, Hématologie, Hépato-Gastro-Entérologie, Neurologie, Orthopédie – Appareils locomoteurs, Addictologie, Pneumologie, Santé publique

Coaching : Réussir sa 4ème année, choix des stages à l’hôpital, en clinique ou association pour améliorer son dossier

(Modalités de contrôle à l’Université : deux sessions de partiels à la fin de chaque semestre)

En 5ème année :

Préparation à l’EDN National : Conférences en présentiel, en Vidéo Live et en ligne toute l’année pour corriger ses entrainements dans toutes les matières ainsi que ses EDN blancs.

Tours de synthèse intensifs : l’été précédant le concours (optionnel)

Révisions et approfondissements des matières fondamentales + introduction aux spécialités professionnelles : Cancérologie, Dermatologie, Gynécologie – Obstétrique, Maladies infectieuses, ORL-Stomatologie, Ophtalmologie, Néphrologie, Urologie, Urgences et Réanimation

Introduction à l’épreuve des ECOS (Examens Cliniques à Objectifs Structurés) au Semestre 2 : 1 à 5 ECOS collectifs avec interrogation individuelle aléatoire

Renforcement des connaissances dans les spécialités pré-choisies

Coaching : Réussir sa 5ème année, choix des stages à l’hôpital, en clinique ou association pour améliorer son dossier (seront valorisés les profils « variés »)

(Modalités de contrôle à l’Université : examens de fin de semestre + EDN en septembre)

En 6ème année :

Préparation aux ECOS : d’octobre à avril

Préparation au TCS (Test de Concordance de Script) en vue de la professionnalisation des étudiants durant le S2 (reste à valider par la Réforme)

Coaching : Constitution du dossier à présenter pour les affectations en fin de 6ème année (stages, notes de licence et du 2ème cycle, …) et accompagnement des étudiants selon leur choix de spécialité(s)

(Modalités de contrôle à l’Université : examens de fin de semestre + ECOS au printemps)

C’est donc sur tous ces éléments (Connaissances + Compétences + Parcours) que s’évalueront les dossiers des étudiants en 6ème année.

Ces trois piliers constituent ce que la réforme appelle le Matching. Il s’agit donc d’un dossier complet regroupant à la fois les notes de l’étudiant dans l’ensemble de son parcours (licence, master, EDN, ECOS, TCS), mais aussi les appréciations de ses stages effectués dès la 3ème année, ses propres ressources médicales (associations, etc.).

L’EDN constituera plus de la moitié de la note finale du Matching. C’est la raison pour laquelle nos offres de préparation ont été étudiées de cette façon. D’autre part, sans la validation d’un minimum de 80% de bonnes réponses des connaissances de Rang A, l’étudiant devra repasser son examen en janvier de la 6ème année.

Nous proposerons donc un renforcement des connaissances dès la 4ème année afin de pouvoir anticiper une bonne note à l’examen national (+80% Rang A) + une formation individuelle aux ECOS + un accompagnement dès la 4ème année dans la constitution des dossiers personnalisés des étudiants.

Toutes les infos sur nos PACKS DFASM1 se trouvent sur la page : DFASM1 !

Rendez-vous sur nos Actualités pour en découvrir plus sur la Réforme !

Réforme R2C des ECNi 2023 : Les pièges à éviter ! (1)

Par l’Equipe de Conférence Hermès, Février 2020 – Mise à jour, Septembre 2020

La Réforme des ECNi (R2C), prévue dès la rentrée 2021 (Report validé en juillet 2020), vise à apporter un meilleur accompagnement des étudiants jusqu’à l’internat et leur choix d’affectation à l’hôpital. Pour cela, seront mis en place (voir les détails sur la page Réforme) :

Un nouvel examen de connaissances, l’EDN (Examen Dématérialisé National), pour 70 à 75% de la note finale

Un examen de compétences, les ECOS, pour 20 à 25% de la note finale

L’analyse des dossiers des étudiants (parcours, notes semestrielles, stages, …) pour 5% de la note finale

Conférence Hermès a analysé pour vous les premiers pièges à éviter de cette Réforme !

1. Penser que l’ECNi se prépare encore en trois ans lorsqu’on entre en DFASM1

Effectivement, la Réforme R2C a avancé d’un an le passage de l’ECNi ! Pour rappel, les étudiants ne passeront plus ces épreuves en juin de leur 6ème année, mais en septembre, soit 10 mois avant ! Cela engendre donc l’avancée de ses révisions d’un an.
Jusqu’à présent, lors de leur entrée en second cycle de Médecine (DFASM1 ou D2), les étudiants bénéficiaient de trois ans pour réviser l’ECNi et acquérir les connaissances nécessaires pour s’assurer un bon classement et ainsi choisir « sereinement » leur affection (choix de spécialité + ville) en fin de 6ème année. Désormais, c’est dès la fin de sa L3 (DFGSM3) qu’il faut prendre conscience de l’importance du concours et de son parcours universitaire en Second Cycle de Médecine !

Les conseils de Conférence Hermès : Mieux anticiper le concours, et ce dès l’été de sa 3ème année, c’est s’assurer d’être prêt le jour J !  Le programme prévu aux EDN est encore dense et « chargé », il faut donc commencer à travailler sur le nouveau référentiel des items – que nous avons à notre disposition – dès sa 4ème année (DFASM1) !

2. Penser que TOUS les inscrits à l’EDN passeront les ECOS en 6ème année

À l’ECNi classique, tous les étudiants (entre 8000 et 9000 candidats par an) sont invités à choisir son affectation durant l’été suivant le concours et tous bénéficieront d’une affectation à l’hôpital. La Réforme R2C change les règles du jeu en prévoyant le redoublement des 15 à 20% « derniers classés ». Autrement dit, les étudiants classés à partir du Top +/-7000 devront repasser l’EDN en janvier de leur 6ème année. C’est un grand changement !

Par ailleurs, le redoublement des étudiants s’effectuera désormais sur la base d’un minimum de connaissances de Rang A prévu par la Réforme des ECNi. Les étudiants devront obtenir un minimum de 80% de réponses correctes aux questions traitant les items de Rang A pour pouvoir accéder en DFASM3 et passer les ECOS en avril suivant l’EDN.

Les conseils de Conférence Hermès : Prenez conscience que la Réforme R2C vise à préprofessionnaliser les étudiants ! Pour ce faire, elle souhaite inciter les étudiants à mieux définir leur futur parcours professionnel et à leur faire acquérir toutes les connaissances nécessaires pour y parvenir ! C’est notamment la raison pour laquelle les 362 items ont été subdivisés en notions « professionnalisantes » : chaque item a été revu en fonction des connaissances devant être acquises par tout futur médecin (Rang A) et celles orientées vers les spécialités (Rang B).

3. Ne plus travailler une fois l’EDN passé…

Une fois l’EDN passé en septembre (entrée de DFASM3), il restera les ECOS à passer en juin – qui comptent, pour rappel, pour 20 à 25% de votre note finale ! Cela pourrait être tentant de se dire que « le plus dur a été fait » après l’EDN. Ce n’est pas totalement faux, mais cela pourrait inciter les étudiants à déconsidérer ces évaluations de compétences.

Les ECOS prévus par la Réforme des ECN ont pour objectif de mieux former les étudiants à la pratique médicale, assurant ainsi non seulement la professionnalisation des étudiants mais aussi l’acquisition des mécanismes nécessaires (accueil des patients, accompagnement, suivis thérapeutiques, etc.). Et cela ne reposera pas uniquement sur ses connaissances et son travail pour l’EDN !

Les conseils de Conférence Hermès : Les ECOS nécessiteront une formation régulière des étudiants pour mieux les préparer à l’internat. C’est pourquoi Conférence Hermès s’engage, dès l’année prochaine, à former les étudiants sur ce nouveau modèle d’évaluation, notamment à travers des ECOS Blancs que chaque étudiant devra passer en présentiel. Ces ECOS seront ensuite analysés et corrigés en groupe avec une équipe de conférenciers spécialistes et confirmés !

(Lire aussi l’article Réforme des ECNi 2024 : Les pièges à éviter ! (2) )

Réforme R2C des ECNi 2023 : Les pièges à éviter ! (2)

Par l’Equipe de Conférence Hermès, Février 2020 – Mise à jour, Septembre 2020

Découvrez les premiers « pièges » de la Réforme en lisant notre article : Réforme des ECNi 2023 : Les pièges à éviter ! (1)

4. Tout miser sur les spécialités que l’on veut et faire des impasses sur les autres

Les étudiants seront invités à choisir la ou les spécialités qu’ils souhaitent suivre en internat après avoir passé le concours, soit en janvier de leur 6ème année (DFASM3) ! Ils obtiendront ainsi une nouvelle note à l’EDN tenant compte des notes reçues aux dossiers traitant de ces dites spécialités et des connaissances de Rang B (voir page Réforme R2C).

Le piège serait donc de ne réviser « que » les matières souhaitées pour l’internat en délaissant les autres items ou en survolant uniquement les connaissances de Rang A. Cela pourrait sembler intéressant de s’assurer une excellente note au(x) dossier(s) traitant de la ou des spécialités désirées MAIS il semble évident que tous les étudiants souhaitant faire cette spécialité obtiendront aussi une excellente note à ce(s) dossier(s) ! Ainsi, les étudiants seront mis en concurrence non pas sur la note obtenue au(x) dit(s) dossier(s) (puisque tous seront excellents) mais sur les notes des autres matières !

Les conseils de Conférence Hermès : Ne révisez pas uniquement votre spécialité ! D’une part parce que vous risquerez de faire de nombreuses impasses sur des spécialités qui ne vous intéressent pas ou peu, ce qui tendra à faire baisser votre moyenne générale, et d’autre part, parce que vous pourriez encore changer d’avis entre l’EDN (passé en septembre de votre 6ème année) et vos vœux d’affectation (à définir en fin de 6ème année) ! Privilégiez davantage le fait d’être « bon ou correct partout » plutôt que « excellent dans une ou deux spécialités » !

5. Choisir sa ou ses spécialités en fonction de ses notes obtenues aux dossiers de l’EDN

La Réforme prévoit que les affectations des étudiants en internat dépendront des notes obtenues au Concours (70 à 75% du Matching). Ainsi, si vous envisagez de faire de la Dermatologie en premier stage d’internat, une première sélection s’effectuera sur la base de la ou des notes que vous aurez obtenues aux dossiers traitant de la Dermatologie (Rangs A et B) ! Cela pourrait inciter certains étudiants à « s’assurer une place » dans la ville de leur choix, peu importe la spécialité. En effet, des étudiants pourraient attendre leurs notes et choisir leur affectation en fonction de celles-ci. « Adieu la Dermatologie puisque vous avez obtenue une meilleure note en Hématologie… »

Les conseils de Conférence Hermès : Ce serait une erreur de choisir sa spécialité en fonction de ses notes à l’EDN ! L’objectif de la Réforme R2C est avant tout de mener les étudiants vers un avenir professionnel que vous aurez défini et choisi ! Assurez-vous par conséquent d’être excellents dans les spécialités que vous aurez envie de suivre, tout en étant « bons » dans les autres matières (cf. Piège précédent) !

Ce sont les raisons pour lesquelles Conférence Hermès vise à préparer, dans le cadre de cette Réforme des ECNi, les étudiants à revoir 100% des items du Nouveau Référentiel de l’EDN (sur deux ans, FASM1 et FASM2), sans faire d’impasse afin d’assurer à chacun un choix délibéré de leur affectation ! Découvrez nos formules en cliquant ici !