Réforme des ECNi 2024 : Les pièges à éviter ! (1)

Accueil » Actualités Étudiants » Réforme des ECNi 2024 : Les pièges à éviter ! (1)



Réforme R2C des ECNi 2024 : Les pièges à éviter ! (1)

Par l’Equipe de Conférence Hermès, Février 2020 – Mise à jour, Septembre 2020

 

La Réforme des ECN (R2C), prévue dès la rentrée 2021 (Report validé en juillet 2020), vise à apporter un meilleur accompagnement des étudiants jusqu’à l’internat et leur choix d’affectation à l’hôpital. Pour cela, seront mis en place (voir les détails sur la page Réforme) :

  • Un nouvel examen de connaissances, l’ECNi-Like, pour 70 à 75% de la note finale
  • Un examen de compétences, les ECOS, pour 20 à 25% de la note finale
  • L’analyse des dossiers des étudiants (parcours, notes semestrielles, stages, …) pour 5% de la note finale

Conférence Hermès a analysé pour vous les premiers pièges à éviter de cette Réforme !

1. Penser que l’ECNi se prépare encore en trois ans lorsqu’on entre en DFASM1

Effectivement, la Réforme R2C a avancé d’un an le passage de l’ECNi ! Pour rappel, les étudiants ne passeront plus ces épreuves en juin de leur 6ème année, mais en septembre, soit 10 mois avant ! Cela engendre donc l’avancée de ses révisions d’un an.

Jusqu’à présent, lors de leur entrée en second cycle de Médecine (DFASM1 ou D2), les étudiants bénéficiaient de trois ans pour réviser l’ECNi et acquérir les connaissances nécessaires pour s’assurer un bon classement et ainsi choisir « sereinement » leur affection (choix de spécialité + ville) en fin de 6ème année. Désormais, c’est dès la fin de sa L3 (DFGSM3) qu’il faut prendre conscience de l’importance du concours et de son parcours universitaire en Second Cycle de Médecine !

Les conseils de Conférence Hermès : Mieux anticiper le concours, et ce dès l’été de sa 3ème année, c’est s’assurer d’être prêt le jour J !  Le programme prévu aux ECNi-Like est encore dense et « chargé », il faut donc commencer à travailler sur le nouveau référentiel des items – que nous avons à notre disposition – dès sa 4ème année (DFASM1) !

2. Penser que TOUS les inscrits à l’ECNi-Like passeront les ECOS en 6ème année

A l’ECNi classique, tous les étudiants (entre 8000 et 9000 candidats par an) sont invités à choisir son affectation durant l’été suivant le concours et tous bénéficieront d’une affectation à l’hôpital. La Réforme R2C change les règles du jeu en prévoyant le redoublement des 15 à 20% « derniers classés ». Autrement dit, les étudiants classés à partir du Top +/-7000 devront repasser l’ECNi-Like en mars de leur 6ème année. C’est un grand changement !

Par ailleurs, le redoublement des étudiants pourrait aussi s’effectuer sur la base d’un minimum de connaissances de Rang A prévu par la Réforme des ECNi. Les étudiants devront obtenir un minimum de 80% de réponses correctes aux questions traitant les items de Rang A pour pouvoir accéder en DFASM3 et passer les ECOS en avril suivant l’ECNi-Like.

Les conseils de Conférence Hermès : Prenez conscience que la Réforme R2C vise à préprofessionnaliser les étudiants ! Pour ce faire, elle souhaite inciter les étudiants à mieux définir leur futur parcours professionnel et à leur faire acquérir toutes les connaissances nécessaires pour y parvenir ! C’est notamment la raison pour laquelle les 362 items ont été subdivisés en notions « professionnalisantes » : chaque item a été revu en fonction des connaissances devant être acquises par tout futur médecin (Rang A) et celles orientées vers les spécialités (Rang B).

3. Ne plus travailler une fois l’ECNi-Like passé…

Une fois l’ECNi-Like passé en septembre (entrée de DFASM3), il restera les ECOS à passer en avril – qui comptent, pour rappel, pour 20 à 25% de votre note finale ! Cela pourrait être tentant de se dire que « le plus dur a été fait » après l’ECNi-Like. Ce n’est pas totalement faux, mais cela pourrait inciter les étudiants à déconsidérer ces évaluations de compétences.

Les ECOS prévus par la Réforme des ECN ont pour objectif de mieux former les étudiants à la pratique médicale, assurant ainsi non seulement la professionnalisation des étudiants mais aussi l’acquisition des mécanismes nécessaires (accueil des patients, accompagnement, suivis thérapeutiques, etc.). Et cela ne reposera pas uniquement sur ses connaissances et son travail pour l’ECNi-like !

Les conseils de Conférence Hermès : Les ECOS nécessiteront une formation régulière des étudiants pour mieux les préparer à l’internat. C’est pourquoi Conférence Hermès s’engage, dès l’année prochaine, à former les étudiants sur ce nouveau modèle d’évaluation, notamment à travers des ECOS Blancs que chaque étudiant devra passer en présentiel. Ces ECOS seront ensuite analysés et corrigés en groupe avec une équipe de conférenciers spécialistes et confirmés !

(Lire aussi l’article Réforme des ECNi 2024 : Les pièges à éviter ! (2) )

 

Partager cet article

X